Jean Bruller (Vercors)


15 novembre 2004.
 

Jean Bruller (Vercors)

1902-1991 / Français

"Lors de la publication de mon livre en 1926, l’éditeur me fit remarquer que de paraître résister à mes propres recettes et de rester obstinément vivant était une fâcheuse contre-publicité et risquait de compromettre gravement la diffusion de mon ouvrage. Je dus me rendre à ses raisons et préparai mon suicide avec soin. Trop de soin, comme on verra. J’attachai une corde à un arbre, penché en haut d’une falaise au-dessus de la Dordogne. Je chargeai un revolver. Me procurai un poison violent. Puis, - en présence de la presse - je me passai la corde au cou, avalai le poison, et sautai dans le vide en me tirant un coup de revolver dans la tempe droite. Je croyais mettre ainsi toutes les chances de mon côté. Je n’avais pas prévu que le choc dévierait le coup ; que la balle couperait la corde ; que je tomberais dans la Dordogne ; qu’un pécheur de truites me ramenerait au rivage ; que cette demi-noyade enfin me ferait vomir le poison. On ne pouvait mieux faire en matière de suicide raté. Heureusement, c’était un ratage si hautement spectaculaire que mon éditeur, la presse et l’opinion publique me tinrent quitte d’une nouvelle tentative."

J. Bruller in 21 recettes pratiques de mort violente